AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Anima ] Antoine Nadjerski, "Dessine-moi un mouton !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Secteur des Ombres

avatar

Age du personnage : 20
Deutschmarks : 31015

Feuille de personnage
Réputation:
7/100  (7/100)

MessageSujet: [ Anima ] Antoine Nadjerski, "Dessine-moi un mouton !"   Mar 22 Juin - 19:58

† IDENTITE †

Nom Nadjerski

Prénoms Antoni

Connu sous le nom de Antoine, "Petit Prince", Angelo, "Owca" (mouton en polonais), "Hitsuji no ôji-chibi-sama" (Petit prince mouton), Schaf (mouton en allemand), MOUTON ! Bêêêe, "Hey petit !", "Hey le môme!", Le petit berger, "Petit bonhomme".

Date de naissance 22 Mars 1932 [12/13 ans]

Origines Polonaise basiquement, bien que quelques allemandes si on cherche en amont.

Parti Celui qui le nourrira et prendra soin de lui.

Métier ou Statut Ici, depuis qu'on l'a recueilli, Antoni est devenu une paire d'yeux et d'oreilles (et parfois de mains). Sous l'apparence d'un artiste des rues et de son mouton apprivoisé. Il est donc sous l'égide de Karl depuis peu, au secteur des Ombres de la Cour des Miracles.

Animal : Une BREBIS. Oui, c'est pas un MOUTON. Parce que le mouton, c'est l'appellation générale de la race, ou encore de Monsieur Mouton version sans-les-coucougnettes, madame. Et qu'on va quand même pas lui faire subir ça.
Elle s'appelle Rose. Et c'est une digne Scottish Black Face (cf description plus bas).


† DEscriptION †

Physique ET psychologique

"J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé.
Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement."

Deux grands yeux bleu lui dévoraient le visage, un nez mutin, des lèvres fines et crispées dévisageait ainsi, le grand monsieur sérieux qui accompagnait son « Kommandantur ».
Il était trop petit, trop malingre, à peine 130cm. Visiblement affamé et malheureux, sous cette épaisse tignasse blonde qui avait du connaître le foisonnement du blé.

"Il était vraiment très irrité.
Il secouait au vent des cheveux tout dorés"

... et sales, cette petite mine de loqueteux. Cette attitude désespérée qui ne peut encore se résoudre à tout abandonner. Ce petit homme là, ce petit homme là allait mourir sans l'avoir choisi. Et son regard si limpide et si déterminé ?

Le temps passa, après cette première rencontre. Le petit garçon se rempluma et gagna dix bons cm (mais il restait encore petit pour son âge). Celui qui l'avait recueillit, retranscrit les quelques observations faîtes sur son comportement :

Antoine est un enfant plutôt curieux et positif. Il recherche la compagnie de ses pairs et des gens en général, devenant vite assez triste s'il se retrouve seul. Il a tendance à s'interroger et s'extasier de tout mais ne répond que rarement à la moindre question. Doté d'une excellente mémoire, il n'oublie ni un visage, ni ce qu'on a bien pu lui dire. Entêté, il n'abandonne la partie que lorsqu'il a obtenu ce qu'il souhaitait (le plus souvent une réponse ou un peu d'attention). C'est un petit garçon très maladroit qui se casse souvent la figure et a peur de l'obscurité. L'enfant subit aussi, les aléas de terreurs nocturnes. A chaque crise, Antoine se montrera plus léger et joyeux en apparence, comme pour masquer ce qui aurait été bafoué, ou l'inquiétude qu'il pourrait susciter.


« Ce qui m’émeut si fort de ce petit prince endormi, c’est sa fidélité
pour une fleur, c’est l’image d’une rose qui rayonne en lui comme
la flamme d’une lampe, même quand il dort… »
Et je le devinai plus fragile encore.
Il faut bien protéger les lampes : un coup de vent peut les éteindre…"


Il complexe énormément par rapport à sa petite taille et est fort susceptible sur ce sujet; ce qui est assez étrange compte-tenu des atrocités qu'il a vécu : d'être obsédé par une telle futilité. Boulimique, il est capable de tout pour un peu de (bonne) nourriture.

C'est un bon garçon, plutôt obéissant qui ne sait faire preuve de courage que lorsqu'il est acculé ou que l'un des membres de sa fratrie (les personnes qu'il a, en somme adopté) se trouve en danger.
Assez inconscient, très curieux et facilement impressionnable, Antoine doit être surveillé, il lui arrive plus souvent qu'il ne le faudrait, d'être dans des situations plus que dangereuses. Il est capable de suivre la moindre personne lui ayant fait de l'effet ou preuve d'un peu de gentillesse, juste pour assouvir sa curiosité envers le genre humain ou tout simplement tisser de véritables liens.

" – On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard."


Malgré ses 12 ans, son comportement le rajeunit sans cesse. Affectueux, facétieux, sans-fatigue et sans-gène. Le gamin s'impose avec son mouton, qui lui arrive de chevaucher. Il est encore si maigre, et petit, que Rose, sa brebis, n'a aucune peine à le porter. C'est un gamin attentionné qui n'oublie jamais de l'entretenir, ou de lui rendre la vie plus agréable (ceci dit, elle semble bien lui rendre). Ce qui le lie à son mouton lui cause parfois quelques surprises dans son appréhension du monde physique qui apparaît alors... altéré.

"– Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier.
Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé.
Tu es responsable de ta rose…
– Je suis responsable de ma rose…
répéta le petit prince, afin de se souvenir."


Largement influencé par la comparaison avec son alter-égo de l'étoile B-612, il a tendance à calquer certaines de ses attitudes sur l'idée qu'il s'en fait, au point de presque en justifier sa candeur et cette foi tant bafouée en l'humanité.

ce que je vois là n’est qu’une écorce. Le plus important est invisible…


Mais si Antoine n'avait vraiment rien du Petit Prince, il serait incapable de faire parfois preuve... d'une si profonde sagesse. Tout n'est pas feint, en ce modèle. A se demander... Si De Saint Exupery, n'aurait pas croisé la route d'un jeune Nadjerski, encore innocent; lors d'un songe, de son vivant.
Car celui qui se tient devant moi, à la fois intrépide et inquiet, me paraît être le petit prince qui serait resté... Affrontant les douloureux périples de la réalité. En subissant les conséquences, dans ses yeux immenses que je surprends parfois comme hantés...

"Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre…
C’est tellement mystérieux, le pays des larmes."


C'est comme si, dépossédé de tout, il refusait de perdre ce qui aurait pu provoquer son rire: les souvenirs heureux. Aussi, ne cesse-t-il d'intriguer en des situations délirantes frisant parfois l'extrême dangerosité. Peut-être pour se retrouver un peu de lui-même. Peut-être pour combler le grand vide qui se reflète dans chacun de ses regards.

Il demeure petit. Ce qu'il ignore encore, c'est qu'il a déjà grandi.

"Si alors un enfant vient à vous, s’il rit, s’il a des cheveux d’or,
s’il ne répond pas quand on l’interroge, vous devinerez bien qui il est."


Description accessoire

Et il fagote, sa mine réjouie au travers du Grand Paris...
Antoine est généralement pourvu de vêtements de laine blanche. Celle de Rose, bien évidemment. On lui a offert un cache-nez d'or, de laine tricotée. Pour parfaire son rôle ou simple cadeau ?
Il possède aussi une petite besace, avec tout le nécessaire du parfait petit français : un sac de bille, un lance-pierre. Mais aussi un vieux briquet, de grosses lunettes d'aviateur (qu'il a trouvé), de la craie blanche (en morceaux), un vieux mouchoir abîmé (mais toujours propre), un petit couteau un peu émoussé (pour le pain) ainsi qu'un étrange morceau de tissu rouge en forme triangulaire.
Ceux qui pourraient s'en approcher, et ceux qui connaîtraient un peu l'administration des camps de concentration, y verraient là le symbole des prisonniers politique.


"Dessine-moi un mouton !" - Owca !


Scottish Black Face (aka Blackfaced Highland, Kerry, Linton, Scottish Moutain, Scottish Highland, Scotch Blackface et Scotch Horn).
– Vous êtes belles, mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai mise sous globe. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c’est ma rose.


Rose est particulièrement grande pour son espèce (c'est même une géante!), 1m50 de long pour quelques 100kgs. Des cornes en arc, couleur des sables, qui rejoignent son museau en pointant ensuite dangereusement vers l'extérieur ou vers celui qui oserait défier son ami. Sa laine blanche aux reflets mordorés, d'où provient la majeure partie des vêtements du Petit Prince, est épaisse et très soyeuse. Le reste de sa robe (si on en exclut le blanc manteau) est aussi noir que l'ébène, du bout du museau jusqu'aux pointes des oreilles et des sabots. Son regard brun est en général très doux, lorsqu'il se pose sur Antoni; mais reste ostensiblement méfiant pour les autres.

Rose par son instinct maternel très poussé ne supporte pas qu'on approche de trop près son « agneau ». Pour elle, son troupeau se borne à cette seule existence : Antoine. Le reste n'a pas d'importance. Elle ne craint rien d'autre que ses blessures et ses pleurs, oubliant même d'être effrayée, si la vie du petit homme est en danger.

Un bon instinct de survie et une solide ossature, permirent aux deux compagnons de se sortir de bien des situations (à dos de mouton). Très observatrice, la brebis sait interpréter la moindre variation d'une expression - qu'elle soit animale ou humaine – y décelant les vilénies possibles et mensonges certains (si Rose était la Fée Bleue, vous seriez tous pourvus de longues branches de chêne à la place du nez).

« Mais Rose, se tromper souvent! » - Ce qui provoque un raclement de sabot au sol, mécontent.

Rose est têtue, aime être à l'ombre; avec une légère brise contre elle (le regard à l'opposé, pour surveiller tout intrus); à la différence d'Antoni, le capriné n'est pas prêt à embrasser n'importe qui, au premier regard. Elle se méfie même ouvertement de certains de ses pairs, les trouvant dangereux, mais Antoine n'est (toujours) pas convaincu. Étrangement, elle n'apprécie guère Karl.

Son odorat affuté lui permet de reconnaître quiconque lui aurait été proche ou familier. Et d'en suivre (ou non) la trace (selon si elle l'apprécie ou pas. Il n'est pas rare qu'elle taise à Antoine la piste d'une effluve reconnue). Sa bonne mémoire l'autorise à ne jamais oublier la moindre odeur, par son instinct animal, elle saura forcément capable d'identifier la véritable nature d'un être (de là à analyser la sous-espèce ou les possibles métissage : ce n'est pas son affaire, elle a d'autres moutons à compter).

La brebis est sensible aux variations de lumière qui peuvent provoquer de gros écarts surpris lors d'une tranquille ballade. Comme chaque Ovis, elle possède des yeux « à l'exorciste » (en gros, elle peut savoir ce qui se passe derrière sans avoir le besoin de tourner la tête), ainsi qu'une ouïe très fine. Rose dispose aussi d'un très bon lait qui ferait d'excellents fromages (dont Antoni raffole).

Il est assez amusant de constater qu'ici, le berger n'est pas forcément celui que l'on croit.





† ANAMNÈSE †


Que dit-on de vous ?

Il est un orphelin, comme il en est tant d'autres, à courir la ville. Mais celui-ci n'a rien de commun, jonché sur son blanc mouton à la peau de nuit. Il est comme le petit prince de St Exupéry, et son rire; tel un grelot, fait pâlir les étoiles.

On dit que le croiser, amène bien souvent son lot de péripéties. Toujours suivi de sourires et d'esclaffades où l'on n'a rarement le temps de trouver l'ennui.

On dit qu'il existe... Dans les rues de Paris, un petit garçon blond; qui aurait dressé un mouton. Que ce petit garçon conte, avec son drôle d'accent, les histoires d'une planète bien loin d'ici. Qu'il joue de drôles de tours et acrobaties, mange comme un glouton, mais reste maigrichon.

Son accent fait sourire ! On dit qu'il vient de la campagne, que c'est de là-bas qu'il le tira. Quand les boches arrivèrent, ils prirent le troupeau de son drôle de père, qui résista. Que tout ce qui lui reste, fut une mouton... en héritage.

On dit aussi, qu'il est le protégé d'un monde secret. Que des méchants le recherchent... pour l'en dérober.

Mais il y a des rumeurs... De camp prisonniers... de famille annihilée. Il y a des rumeurs sur sa véritable valeur.

On dit aussi, qu'il fut un temps protégé par l'une des familles de la Cité, avant que son étrange compère ne se soit absenté. Que celle-ci n'eut d'autre choix que de l'envoyer vers un monde bien mystérieux. Pour qu'il ne disparaisse pas.

On dit encore, qu'un petit garçon blond n'a de cesse que de braver la mort, dans l'espoir de retrouver un peu de gaîté.. et d'amitié.


Résumé Biographique
Jugé "Correct" par l'Admin : D BRAVO





† AUTRE †


Liens éventuels
  • Des anciens amis allemands de la famille d'Antoine, qu'il rencontrait dans leur maison de vacance l'été.
  • Des gens qui connaissaient, de près ou de loin, le Camp Stutthof en Pologne, de 1939 au printemps 1942 (peuvent être des prisonniers, des gardiens ou des habitants des alentours. De toute nationalité et de tout âge).
  • Les scientifiques qui ont côtoyés Antoine.
  • Le scientifique et Animus Karl Friedrich Lensherr, qui dirige actuellement la cour des miracles dont Antoine est devenu le protégé.
  • Tous les autres Anima.
  • L'Animus qu'Antoine suivit lors de sa fuite du laboratoire en Allemagne (qui devra donc avoir quelque chose de charismatique ou d'impressionnant, pour que ce soit ce dernier et pas un autre qu'Antoine est suivi), qui vécu ses deux dernières années, avec lui à Paris, avant de disparaître lorsque le petit fut confié à Karl.
  • Des amis ou de la famille française G. d'une femme connue dans un camp de concentration polonais, qui s'occupèrent du petit garçon et de son autre compagnon pendant un temps.
    Ces derniers peuvent avoir été menacés, ou bien convaincu (que ce soit l'entier ou l'un de ses membres) de donner Antoine à Karl. Mais tous pouvaient ne pas être d'accord. Et ils peuvent être de tout bord.
  • Il est probablement connu des membres de la cour des Miracle, même s'il ne les connaît pas tous.


Crédits (avatars, citations)
J'ai enfin trouvé ! Même si cette image a disparue de la galerie de son auteur (les artistes sont des lunatiques, c'est bien connu). Il s'agit d'une œuvre de Meisan pas mal retravaillée par mes soins.
quant au profil, c'est une image de Clap-san.
Les citations en doré, ainsi que les surnoms "Petit Prince" et "Petit bonhomme" sont évidemment extraites du "Petit Prince" - De Saint-Exupéry (sauf ma signature -ma plume-).

Évolution envisagée
En côtes poivrées et assaisonnées avec des frites.
Oups, c'était pas la question ? Non Rose ! Ne me regarde pas ainsi !
Étant très influençable... Je suis capable de suivre n'importe qui, tant que ce n'importe qui s'occupe bien de moi (et n'a pas d'intentions belliqueuse ou lupine à mon égard ou celui de mon compagnon Rose).

Votre disponibilité sur le forum
Par période, mais respectueuse de mes partenaires, je tâche de ne pas trop les faire attendre. Il est rare que j'abandonne un sujet.


Dernière édition par Le Petit Prince le Sam 3 Juil - 18:49, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh my God, I mean, oh Myself !

avatar

Deutschmarks : 30888

MessageSujet: Re: [ Anima ] Antoine Nadjerski, "Dessine-moi un mouton !"   Ven 25 Juin - 2:42

Tiens, parce que tu l'as bien mérité quand même !

Pis tu y tiens tellement, je le sais : D


___________________________________



I is the bestest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris-44.forumactif.com
Secteur des Ombres

avatar

Age du personnage : 20
Deutschmarks : 31015

Feuille de personnage
Réputation:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: [ Anima ] Antoine Nadjerski, "Dessine-moi un mouton !"   Jeu 1 Juil - 6:55


Ishlebodish mein Deus Fuhrër !

(quoi ça s'dit pas ? J'parle PAS allemand de toute manière!)

[Edit] Fiche modifiée et mise à jour en conséquences des petits problèmes qu'ont toujours à voir, les futurs grands forums, à leur démarrage Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Anima ] Antoine Nadjerski, "Dessine-moi un mouton !"   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ Anima ] Antoine Nadjerski, "Dessine-moi un mouton !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris 44 :: Hotel de Ville :: 
Présentation des personnages
 :: 
Fiches validées
 :: Anima
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com